Servance-Miellin, à la rencontre de l'Histoire

Selon l'ouvrage d'Ernest Mougin « Servance, son patois » Servance voudrait dire « étang », « réserve d’eau ». Cette signification est pertinente au vu de la multitude d'étendues d'eau que possède la commune et ses lieux-dits, devenue Servance-Miellin en 2017.

À l'entrée du village, se trouve le Saut de l’Ognon (photo ci-dessous). Sa majestueuse chute d’eau de 14 m est le parfait exemple de l'omniprésence de l'eau. La Région des 1000 Étangs compte d'ailleurs 174 kilomètres de ruisseaux et de rivières.

 

 

La scierie Martin (photo ci-dessous) avec son mécanisme vieux de 220 ans, témoigne de l'utilisation de l'énergie hydraulique.
L'Homme a su profiter des atouts naturels pour favoriser l'industrie locale (scieries, graniteries, industries textiles et papetières du XIXe et XXe siècles et l'agriculture.

 

 

A 900 m d'altitude, dans un lieu d'une sérénité absolue, se trouve la chapelle Saint Blaise (photo ci-dessous) qui fut érigée en 1822 à proximité d’une source connue pour ses propriétés contre le mal de gorge. Selon le dicton : « Eau de Saint Blaise, tout mal apaise ».

La chapelle a été déplacée à la fin du XIXe siècle pour faire place à une carrière de granit.

 

 

La graniterie du Pont de Miellin, active de 1835 jusqu'au milieu du XXe siècle, avait une telle renommée qu'elle fut à l'origine de réalisations prestigieuses notamment le piédestal porphyre vert du sarcophage de l’empereur Napoléon aux Invalides à Paris, ou encore plusieurs colonnes en granit pour l'Opéra Garnier et Notre-Dame de Fourvière à Lyon.

 
Haut de page